TEAM - Nice To Meet You Cie
TEAM - Nice To Meet You Cie
TEAM - Nice To Meet You Cie

CLARA CIRERA

Metteur en scène et performer

Après 4 ans de formation artistique à Barcelone, à l’école Nancy Tunon et au Col.legi del Teatre, elle s’installe en France à 21 ans, se forme aux Cours Florent, puis Commedia Dell’Arte et Clown, ainsi que plusieurs stages avec différents metteurs en scène, en France et à l’étranger.

 

Au théâtre, elle joue en 2009 dans Je meurs comme un pays au Théâtre de l’Odeon (Ateliers Berthier) ; en 2012 et 2013 dans La Maison de Bernarda Alba au Théâtre de La Cartoucherie (Épée de Bois) ; en 2015 dans La Mécanique du cœur ( Avignon et tournée 2016, 2017, 2018 ,2019 et 2020 ); et en 2016 dans El caso de las petunias pisoteadas dirigée par Boris Rotenstein à Barcelone.  Elle travaille régulièrement avec la Compagnie des CriArts en tant que comédienne et metteuse en scène : elle a joué récemment avec eux dans To be or not, Au bout du couloir à droite (création à La Ménagérie de Verre, Paris et tournée) et Une Iphigénie (création au Théâtre des Franciscains, Béziers). Elle travaille en tant que comédienne dans Zone-Poème dirigée par  S.Capelle (création au Ballet Du Nord- Centre Chorégraphique National de Roubaix – Nord-Pas de Calais), dans Les squatteurs  dirigée par  E.Tronchon (Lauréat Paris Jeunes Talents 2010), à La Nuit Blanche Paris 2017 et 2018, dans Niu (Festival Barcelone en Scène – Théâtre Hebertot, Paris), dans The Changeling avec la Almost Royal Shakespeare Compagnie … 

 

Sa première mise en scène, Mujeres, a été primée au Festival des Automnales du Cours Florent en 2010. Elle co-dirige ensuite La Mouette avec Nicolas Avinée en 2015, puis en 2017 RealFake avec R.Mencheti et S.Serrano (tournée internationale 2017-2018-2019) Actuellement elle met en scène Passages. Elle est également, assistante à la mise en scène dans Il fera chaud dans nos tombes, mise en espace au Jeune Théâtre National (JTN-Paris) ,en résidence au TDI et CDN de Vire prochainement. 

 

Parallèlement à ces activités de comédienne et metteur en scène, Clara est aussi traductrice (espagnol-français)

CLARA CIRERA

Metteur en scène et performer

Après 4 ans de formation artistique à Barcelone, à l’école Nancy Tunon et au Col.legi del Teatre, elle s’installe en France à 21 ans, se forme aux Cours Florent, puis Commedia Dell’Arte et Clown, ainsi que plusieurs stages avec différents metteurs en scène, en France et à l’étranger.

 

Au théâtre, elle joue en 2009 dans Je meurs comme un pays au Théâtre de l’Odeon (Ateliers Berthier) ; en 2012 et 2013 dans La Maison de Bernarda Alba au Théâtre de La Cartoucherie (Épée de Bois) ; en 2015 dans La Mécanique du cœur ( Avignon et tournée 2016, 2017, 2018 ,2019 et 2020 ); et en 2016 dans El caso de las petunias pisoteadas dirigée par Boris Rotenstein à Barcelone.  Elle travaille régulièrement avec la Compagnie des CriArts en tant que comédienne et metteuse en scène : elle a joué récemment avec eux dans To be or not, Au bout du couloir à droite (création à La Ménagérie de Verre, Paris et tournée) et Une Iphigénie (création au Théâtre des Franciscains, Béziers). Elle travaille en tant que comédienne dans Zone-Poème dirigée par  S.Capelle (création au Ballet Du Nord- Centre Chorégraphique National de Roubaix – Nord-Pas de Calais), dans Les squatteurs  dirigée par  E.Tronchon (Lauréat Paris Jeunes Talents 2010), à La Nuit Blanche Paris 2017 et 2018, dans Niu (Festival Barcelone en Scène – Théâtre Hebertot, Paris), dans The Changeling avec la Almost Royal Shakespeare Compagnie … 

 

Sa première mise en scène, Mujeres, a été primée au Festival des Automnales du Cours Florent en 2010. Elle co-dirige ensuite La Mouette avec Nicolas Avinée en 2015, puis en 2017 RealFake avec R.Mencheti et S.Serrano (tournée internationale 2017-2018-2019) Actuellement elle met en scène Passages. Elle est également, assistante à la mise en scène dans Il fera chaud dans nos tombes, mise en espace au Jeune Théâtre National (JTN-Paris) ,en résidence au TDI et CDN de Vire prochainement. 

 

Parallèlement à ces activités de comédienne et metteur en scène, Clara est aussi traductrice (espagnol-français)

KLOE LANG

Créations musicales et performer

Kloe Lang - Nice To Meet You Cie - © Lisa LesourdDe nationalité franco-suisse, Kloé se forme à l’Ecole Claude Mathieu en tant que comédienne. Elle commence alors par chanter dans les pièces de théâtre pour lequel elle est engagée. Elle travaille avec différentes compagnies et traverse plusieurs répertoires, de la chanson française aux tubes jazz des années 30. Elle découvre le chant lyrique avec Anne Lapalus  puis l’improvisation vocale jazz dans une chorale avec Benoit Urbain avant de trouver son instrument : un looper voix 5 pistes !

 

Avec cet instrument, Kloé compose et lance un solo musical : AIMEZ MOI. Un concert-spectacle où elle raconte une histoire à travers 10 chansons de Barbara et de Janis Joplin réinventées. Avec de multiples petits instruments, elle crée une ambiance organique et un brin déjantée. Kloé est donc désormais chanteuse mais pas que…

 

Parallèlement à ces activités de musicienne-comédienne-chanteuse, Kloé est aussi scénariste et réalisatrice. Après un court passage à la mise en scène avec une pièce sur le bonheur La conference Kloche, elle se tourne vers le cinéma et réalise deux courts métrages Aliceen 2017 et Ecailles de Rose en 2019. Actuellement, elle développe plusieurs projets de fiction et notamment un projet de long métrage amorcé lors d’un atelier scénario à l’ENS Louis-Lumière.

KLOE LANG

Créations musicales et performer

Kloe Lang - Nice To Meet You Cie - © Lisa LesourdDe nationalité franco-suisse, Kloé se forme à l’Ecole Claude Mathieu en tant que comédienne. Elle commence alors par chanter dans les pièces de théâtre pour lequel elle est engagée. Elle travaille avec différentes compagnies et traverse plusieurs répertoires, de la chanson française aux tubes jazz des années 30. Elle découvre le chant lyrique avec Anne Lapalus  puis l’improvisation vocale jazz dans une chorale avec Benoit Urbain avant de trouver son instrument : un looper voix 5 pistes !

 

Avec cet instrument, Kloé compose et lance un solo musical : AIMEZ MOI. Un concert-spectacle où elle raconte une histoire à travers 10 chansons de Barbara et de Janis Joplin réinventées. Avec de multiples petits instruments, elle crée une ambiance organique et un brin déjantée. Kloé est donc désormais chanteuse mais pas que…

 

Parallèlement à ces activités de musicienne-comédienne-chanteuse, Kloé est aussi scénariste et réalisatrice. Après un court passage à la mise en scène avec une pièce sur le bonheur La conference Kloche, elle se tourne vers le cinéma et réalise deux courts métrages Aliceen 2017 et Ecailles de Rose en 2019. Actuellement, elle développe plusieurs projets de fiction et notamment un projet de long métrage amorcé lors d’un atelier scénario à l’ENS Louis-Lumière.

SABRINE SIDKI

Scénographe, graphiste et performer

Sabrine Sidki intègre l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs de Paris en 2012, en design graphique et multimédias. Durant ces années, plusieurs projets collaboratifs intersecteurs confirment son goût des mix-médias, de l’espace et d’une vision intégrant la sensibilité graphique et ludique.


En parallèle plusieurs expériences éclectiques hors école lui permettent d’appliquer et d’affirmer ses intentions: entre 2012-2016, 3 ans de partenariat au Musée d’art Moderne de Paris dans le cadre de la médiation d’exposition; Un stage au Palais de Tokyo en 2014, où elle participe à la communication et scénographie des expositions d’été à Paris et au musée des Confluences à Lyon. En 2016 elle interviendra avec Fabrication Maison au sein du Collège Rimbaud et à l’Institut national de la Marionnette, afin d’explorer dans l’espace le geste graphique et marionnettique avec des collégiens.

 

Lors de son échange universitaire à Montréal en 2016 en arts visuels et médiatiques, elle s’intéresse tout particulièrement à la performance et au théâtre, soit la mise en espace du corps de l’image et du son. Elle produit alors de nombreuses performances, notamment autour de l’identité, de la mémoire cristallisée et de la mobilité. Riche de ces rencontres elle aura l’occasion à son retour de travailler trois installations scénographiques au Carreau du Temple en collaboration avec Gabrielle Laurin entre 2017 et 2018: sur le thème du recyclage des vêtements et de la danse avec 100% coton, pour le festival du jonglage avec 3.6.9 ∅, et pour le festival France-Israël avec pour fil conducteur la lettre à échelle humaine dans Alphabeth. Son projet de diplôme sur les relations interpersonnelles dans l’espace public d’aujourd’hui réunira toutes ces rencontres et interactions dans État des liens. Ces espaces de travail, l’école des Arts Décoratifs et la place publique dans lesquelles elle proposera des outils de mise en scène pour la parole écrite, orale et l’expression du corps dans l’espace, avec l’association Coloco sur la Place de la Nation notamment. Selon une méthodologie basée sur l’échange, elle continue désormais une ligne faite de rencontres et de projets dans l’espace public comme avec le Centre Pompidou, depuis 2017.

SABRINE SIDKI

Scénographe, graphiste et performer

Sabrine Sidki intègre l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs de Paris en 2012, en design graphique et multimédias. Durant ces années, plusieurs projets collaboratifs intersecteurs confirment son goût des mix-médias, de l’espace et d’une vision intégrant la sensibilité graphique et ludique.


En parallèle plusieurs expériences éclectiques hors école lui permettent d’appliquer et d’affirmer ses intentions: entre 2012-2016, 3 ans de partenariat au Musée d’art Moderne de Paris dans le cadre de la médiation d’exposition; Un stage au Palais de Tokyo en 2014, où elle participe à la communication et scénographie des expositions d’été à Paris et au musée des Confluences à Lyon. En 2016 elle interviendra avec Fabrication Maison au sein du Collège Rimbaud et à l’Institut national de la Marionnette, afin d’explorer dans l’espace le geste graphique et marionnettique avec des collégiens.

 

Lors de son échange universitaire à Montréal en 2016 en arts visuels et médiatiques, elle s’intéresse tout particulièrement à la performance et au théâtre, soit la mise en espace du corps de l’image et du son. Elle produit alors de nombreuses performances, notamment autour de l’identité, de la mémoire cristallisée et de la mobilité. Riche de ces rencontres elle aura l’occasion à son retour de travailler trois installations scénographiques au Carreau du Temple en collaboration avec Gabrielle Laurin entre 2017 et 2018: sur le thème du recyclage des vêtements et de la danse avec 100% coton, pour le festival du jonglage avec 3.6.9 ∅, et pour le festival France-Israël avec pour fil conducteur la lettre à échelle humaine dans Alphabeth. Son projet de diplôme sur les relations interpersonnelles dans l’espace public d’aujourd’hui réunira toutes ces rencontres et interactions dans État des liens. Ces espaces de travail, l’école des Arts Décoratifs et la place publique dans lesquelles elle proposera des outils de mise en scène pour la parole écrite, orale et l’expression du corps dans l’espace, avec l’association Coloco sur la Place de la Nation notamment. Selon une méthodologie basée sur l’échange, elle continue désormais une ligne faite de rencontres et de projets dans l’espace public comme avec le Centre Pompidou, depuis 2017.

JULIEN PETIT

Réalisateur et monteur

Julien Petit - Nice To Meet You CieOpérateur de prise de vue depuis une quinzaine d’années Julien a travaillé sur différents projets de films, documentaires et cinématographiques.

 

Toujours en mouvement en France et à l’international Julien adapte son travail pour mettre en lumière, avec justesse, les partis prit de ses collaborateurs. Notamment en 2012-2013 sur une série documentaire réalisée par Damien Stek à travers le monde (Indonesie, SriLanka, Turquie, Yemen, Katar, Marroc, Bulgarie, …), en 2013-2014 sur le long-métrage California Scheming de Marco Weber à Los Angeles, en 2017-2018 sur La Dernière marche et Les Noyés de Théo Farama à Lyon et dans le Luberon , en 2018-2019 sur la création Be my Marguerite! de Madeleine Bongard en Ukraine, Suisse et au Festival d’Avignon.

 

Sa curiosité artistique l’a également amené à travailler sur plusieurs créations lumière, shootings photos et pochettes d’albums.

JULIEN PETIT

Réalisateur et monteur

Julien Petit - Nice To Meet You CieOpérateur de prise de vue depuis une quinzaine d’années Julien a travaillé sur différents projets de films, documentaires et cinématographiques.

 

Toujours en mouvement en France et à l’international Julien adapte son travail pour mettre en lumière, avec justesse, les partis prit de ses collaborateurs. Notamment en 2012-2013 sur une série documentaire réalisée par Damien Stek à travers le monde (Indonesie, SriLanka, Turquie, Yemen, Katar, Marroc, Bulgarie, …), en 2013-2014 sur le long-métrage California Scheming de Marco Weber à Los Angeles, en 2017-2018 sur La Dernière marche et Les Noyés de Théo Farama à Lyon et dans le Luberon , en 2018-2019 sur la création Be my Marguerite! de Madeleine Bongard en Ukraine, Suisse et au Festival d’Avignon.

 

Sa curiosité artistique l’a également amené à travailler sur plusieurs créations lumière, shootings photos et pochettes d’albums.

EMILIE MUNCK MONTUCLARD

Photographe et infographiste

Lou - © Emilie Munck Montuclard
Emilie (elle vous répondra plus sûrement si vous l’appelez Lou) est une touche-à-tout qui aime se laisser porter par ses sens sur les chemins du hasard. C’est ainsi qu’après une formation d’infographiste qui lui a permis de développer sa créativité et son sens de l’esthétisme, elle a quitté son bureau de juriste spécialisée en droit maritime pour mettre ses mains et ses yeux au service du bon et du beau.

 

Son entrée dans le monde de la photographie s’est faite par hasard en passant par la cuisine : en tant que styliste et photographe culinaire, elle s’applique à transformer une assiette en oeuvre d’art, ou du moins elle tente de donner à tous l’envie de goûter à tout en jouant avec les formes, les couleurs et les lumières.

 

C’est encore par hasard, en suivant des amis dans les coulisses d’un théâtre, qu’elle est devenue photographe de spectacles. Elle passe ainsi d’un monde figé à un monde en mouvement, des flashs des studios aux poursuites de la scène, du prévisible à l’inattendu. Et elle adore ! Saisir le mouvement et l’émotion pour immortaliser l’éphémère. Tout comme les comédiens la photographe devient passeur d’histoire, elle raconte sans mots à travers son regard.

 

« La Mécanique du Coeur » (de Mathias Malzieu, merveilleusement bien adaptée par Coralie Jayne et jouée par la Cie Le Moineau) a été sa première inspiration. Puis « La Machine à explorer le temps » (de H. G. Wells, adapté par Gregory Baud et mise en scène par Mylène Crouzilles) ; « La Mouette » (de Tchekhov, mise en scène par Clara Cirera pour ses élèves de la Compagnie Cri’Arts)… Elle couvre aussi depuis 3 ans la cérémonie parisienne de remise des P’tits Molières. Elle rejoint à présent avec beaucoup d’enthousiasme la Compagnie Nice To Meet You pour accompagner ses différents projets et performances.

 

Elle s’essaye enfin aux portraits, en lumière naturelle ou en studio, persuadée de pouvoir trouver de la beauté dans chaque visage, chaque regard, chaque expression.

 

Son métier n’est pas un travail, c’est un plaisir. Celui de rencontrer des gens passionnés, de jouer avec les goûts et les couleurs, de susciter l’envie, de dessiner avec la lumière, de dévoiler ce qui est beau.

EMILIE MUNCK MONTUCLARD

Photographe et infographiste

Lou - © Emilie Munck Montuclard
Emilie (elle vous répondra plus sûrement si vous l’appelez Lou) est une touche-à-tout qui aime se laisser porter par ses sens sur les chemins du hasard. C’est ainsi qu’après une formation d’infographiste qui lui a permis de développer sa créativité et son sens de l’esthétisme, elle a quitté son bureau de juriste spécialisée en droit maritime pour mettre ses mains et ses yeux au service du bon et du beau.

 

Son entrée dans le monde de la photographie s’est faite par hasard en passant par la cuisine : en tant que styliste et photographe culinaire, elle s’applique à transformer une assiette en oeuvre d’art, ou du moins elle tente de donner à tous l’envie de goûter à tout en jouant avec les formes, les couleurs et les lumières.

 

C’est encore par hasard, en suivant des amis dans les coulisses d’un théâtre, qu’elle est devenue photographe de spectacles. Elle passe ainsi d’un monde figé à un monde en mouvement, des flashs des studios aux poursuites de la scène, du prévisible à l’inattendu. Et elle adore ! Saisir le mouvement et l’émotion pour immortaliser l’éphémère. Tout comme les comédiens la photographe devient passeur d’histoire, elle raconte sans mots à travers son regard.

 

« La Mécanique du Coeur » (de Mathias Malzieu, merveilleusement bien adaptée par Coralie Jayne et jouée par la Cie Le Moineau) a été sa première inspiration. Puis « La Machine à explorer le temps » (de H. G. Wells, adapté par Gregory Baud et mise en scène par Mylène Crouzilles) ; « La Mouette » (de Tchekhov, mise en scène par Clara Cirera pour ses élèves de la Compagnie Cri’Arts)… Elle couvre aussi depuis 3 ans la cérémonie parisienne de remise des P’tits Molières. Elle rejoint à présent avec beaucoup d’enthousiasme la Compagnie Nice To Meet You pour accompagner ses différents projets et performances.

 

Elle s’essaye enfin aux portraits, en lumière naturelle ou en studio, persuadée de pouvoir trouver de la beauté dans chaque visage, chaque regard, chaque expression.

 

Son métier n’est pas un travail, c’est un plaisir. Celui de rencontrer des gens passionnés, de jouer avec les goûts et les couleurs, de susciter l’envie, de dessiner avec la lumière, de dévoiler ce qui est beau.